mercredi 9 avril 2014

EXCLUSIF: Le courrier des échos nous révèle un véritable scandale sur le système des mutations !!!!

Le Courrier des Echos nous révèle un véritable scandale dans le système des mutations de l'Education Nationale. ProfeZorro reproduit ci-après l'article en question:

EXCLUSIF : Au cœur du système d'affectation de l'Education Nationale

Pour la première fois, des journalistes ont pu infiltrer le très secret "Centre d'Affectation des Fonctionnaires de l'Education Nationale" (le CAFEN) et découvrir l'incroyable processus par lequel les enseignants français sont affectés, en apparence aléatoirement, à tel ou tel établissement public. Plongée dans le monde surréaliste de la haute administration de l'Education Nationale.
Ici pas d'ordinateurs, pas de connexion internet; Juste une dizaines de lignes fixes reliées aux académies : le Centre d'Affectation fonctionne à l'ancienne. Niché à 1500 mètres d'altitude dans un ancien monastère des Alpes du sud, cet établissement unique en son genre emploie une centaine de personnes et... beaucoup d'animaux. Des rats pour être précis.

Des rats qui courent sur une carte de France géante


Pour affecter chacun des 841 700 enseignants de l'Education Nationale à l'un des 64 300 établissements scolaires, le CAFEN a peaufiné au cours des siècles un ingénieux procédé dans lequel des rats affamés, symbolisant les enseignants, se déplacent sur une immense carte de France (de la taille d'un stade de football), à la recherche de nourriture, déposée aux emplacements des établissements.
rat_education_nationale.jpg

Tout s'explique

L'ensemble du processus est trop complexe pour être décrit entièrement ici; Toutefois, nous avons dégagé pour vous les 12 principes fondamentaux du système :
  • Un rat = un enseignant;
  • Rayon d'action : Les rats sont reliés par un fil (légèrement élastique) à leur ville de rattachement;
  • Plus l'enseignant est jeune, plus le fil est long;
  • Plus l'enseignant possède de points (ancienneté, enfants à charge), plus le rat est jeune et en bonne santé (les rats incarnant les jeunes professeurs sont vieux, malades, ou handicapés);
  • Mariage & PACS : 2 rats représentant 2 enseignants mariés ou pacsés sont attachés entre eux par un élastique;
  • Les établissements : posés sur la carte de France, ils sont représentés par des petits morceaux de fromage. Il n'y a pas assez de fromage pour nourrir l'ensemble des rats;
  • Du fromage de haute qualité est utilisé pour les établissements les plus demandés
  • Du fromage moisi est utilisé pour les établissements... les moins demandés;
  • Les rats sont lâchés en même temps et doivent se battre pour le meilleur fromage;
  • Le premier fromage mangé par un rat donne le nouvel établissement de rattachement de l'enseignant associé;
  • Les rats qui n'ont pas mangé de fromage (les plus faibles) participent à un "second mouvement", entre eux;
  • Les voeux formulés par les enseignants ne rentrent pas en considération dans le système d'affectation par rongeurs.
Affectations aberrantes, conjoints séparés, injustices flagrantes : toutes ces situations trouvent enfin une explication rationnelle à la lumière du Système d'Affectation par Simulation Animale (SASA) de l'Education Nationale :
« Pourquoi Madame B, qui a le même nombre de points que moi, a-t-elle été mutée à côté de chez elle alors que moi, Madame A, je dois me taper 200 bornes par jour ? »
Le jour du "grand mouvement", le rat de Madame B avait plus faim que le vôtre.
« Je commence à peine ma carrière et j'ai été affecté juste à côté de chez moi ! Comment est-ce possible ? »
Votre rat s'est emmêlé dans son fil et a finit par rejoindre son point d'attache. Une chance, cela arrive rarement.
« L'école X n'a pas ouvert de poste depuis plusieurs année alors que les classes sont surchargées. Pourquoi ? »
Lorsqu'un enseignant est titularisé, son rat est cloué au sol, à l'emplacement de son établissement. Il arrive parfois que sa carcasse ou son squelette repousse les autres rats, qui ne viennent jamais manger  le fromage. Pas de fromage : pas d'affectation.

Des rats : mais pourquoi ?


rats.jpg








Nous avons posé la question à un haut-fonctionnaire du CAFEN, qui a consenti, sous protection de l'anonymat, à nous éclairer sur ce choix surprenant : « D'une part, le système d'attribution des postes est trop compliqué pour être informatisé, certains de nos critères nécessitent une part d'instinct à laquelle les machines n'ont pas accès. D'autre part, confier ce travail a des humains s'est avéré problématique pour des raisons bassement humaines de triche, de favoritisme et de corruption. Les rats quant à eux sont objectifs, modérément intelligents et sont surtout, dans le monde animal, l'espèce qui se rapproche le plus du corps enseignant. Ils présentent des comportement sociaux très évolués, qui laissent vite place à un puissant instinct grégaire et individualiste dès qu'une ressource limitée fait son apparition. Parallèlement, ils savent se montrer doux et protecteurs envers leurs proches. »


Le rat de ProfeZorro (vieux, faible, aveugle, amputé mais surtout TRÈS neuneu) n'a pas été fichu de mordre dans le fromage juste sous son nez. Non ! Non !!!! Il a préféré manger les restes de deux fromages placés aux extrémités du rayon d'action... C'est comme ça que ProfeZorro a été fait comme un rat: il est devenu TZR (Touzours Zur la Route) !

3 commentaires:

Pauline Pereira a dit…

Aaaaaaahhhhhh tout s'explique! Je comprends mieux maintenant! Ayant una ratita, j'ai pourtant croqué dans le fromage pourri aussi...Elle me ralentit je pense! ;)

Anonyme a dit…

Si on comprend généralement vite que la plupart des articles du courrier des échos sont inventés, on peut quand même être très tenté de croire à celui-ci, étant donné que pour une fois on a une explication claire du système de mutations... je me disais bien aussi qu'il y avait un petit côté arbitraire dans tout ça, tout s'explique soudainement x)

bon courage avec les lapins crétins en tout cas, sache que chez nous la diabolique fiche de suivi a fait 4 collés en 7h de cours (ce n'est bien sûr que le début d'une longue série!)

Signé : une disciple de SuperRusée (qui va bientôt ouvrir son école de formation!)

Luc GOUZIEN a dit…

Moi je travaille généralement avec des Bonobos, mais j'avoue que les lapins crétins leur ressemblent étonnamment!

Enregistrer un commentaire