mercredi 21 mai 2014

Vous avez demandé le Rectorat ?! Ne quittez pas !

Tout bon super-prof a dû, doit et devra contacter plusieurs fois dans l'urgence sa Division du Personnel au Rectorat au cours de sa carrière (et surtout au moment des mutations, ou bien pour obtenir les frais de déplacement que vous réclamez depuis septembre - on est en juin).

Pour cela, il existe plusieurs moyens:

- se rendre dans les locaux ?! Impossible ! Vous vous faites refouler à l'entrée par les deux Cerbères. Vous devez prendre rendez-vous au préalable. Oui, oui ! Même si c'est pour donner une lettre en mains propres à votre gestionnaire. On n'est jamais trop prudent ! Au cas où vous viendrait  l' envie irrépressible de prendre en otage le Recteur et de pointer une arme à feu sur sa tempe pour exiger les 650 points qui vous séparent de la mutation de vos rêves...

- téléphoner ?! Le rectorat est ouvert de 8h00 à 16h00 (sauf les lignes téléphoniques !!!!!). Avec un peu de chance, vous pourrez joindre quelqu'un à 10h03 (plage horaire comprise entre la deuxième pause café et la première pause cigarettes). Les joindre entre midi et deux ?! N'y pensez même pas ! La pause méridienne est sacrée ! Elle peut durer entre deux et quatre heures. Il ne vous reste plus qu'à les joindre à 15h18 mais vous vous rendez compte que vous ne pouvez pas téléphoner car vous avez cours (et utiliser son téléphone portable en classe, c'est strictement interdit  !). Heureusement, la récréation sonne à 15h50: ça devrait laisser juste assez de temps pour les joindre... Grossière erreur !!! Car ils ont déjà pris de l'avance sur la fermeture ! Vous n'avez plus qu'à les recontacter le lendemain...!




Musique d'ambiance...


Après plusieurs échecs, ProfeZorro a développé deux techniques infaillibles: 

- la technique du harcèlement: laissez votre téléphone sonner jusqu'à ce que quelqu'un réponde. Si ça raccroche, relancez l'appel. Ça peut durer un certain temps avant qu'une personne excédée, vous réponde d'un ton agacé: "QQQQUUUUUUOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIIII ????????!!!!!!!!!"
Dans ce cas, pour apaiser la dite personne, prenez un ton enjoué et mielleux  "Bien le bonjour, chère Madame, je suis vraiment navré de vous déranger mais je me permets de vous contacter car..."

NB: Pour cette technique, nous vous conseillons d'optimiser votre temps en ne restant pas inactif. Vous pouvez très bien faire votre repassage de la semaine tout en laissant sonner votre téléphone (veillez néanmoins à ne pas laisser votre fer sur une chemise si vous venez à prendre votre téléphone en main pour répondre à votre interlocuteur...).

- la technique du "placard à balais": vous avez besoin de joindre votre Division du Personnel malheureusement ils ne veulent pas vous répondre ? Joignez donc le "Placard à balais". Rendez-vous sur l'annuaire des services du Rectorat et choisissez le service auquel personne n'est susceptible de contacter (car ils seront plus aptes à décrocher).
Vous pouvez contacter, par exemple le Pôle académique de la prospective et de la performance (vous ne savez pas à quoi ça sert mais on s'en fiche après tout).

"Oui, bonjour. Je suis bien chez la Division du Personnel ?!"

" Ah non ! Pas du tout. Ici c'est le Placard à Balais..."

"Oh mince. Ça fait plusieurs fois que j'essaye de les contacter mais il doit y avoir un problème au standard pour le transfert des appels. C'est la troisième fois que la personne au standard se trompe et me renvoie vers le mauvais service... Ce serait vraiment gentil de votre part si vous pouviez m'aider..."

"Oui je comprends. Je vais vous donner le numéro de la ligne directe et d'une autre ligne au cas où vous n'arriveriez pas à les joindre ! (Bingo !!! le deuxième numéro n'est pas référencé dans l'annuaire académique car c'est la ligne top secrète !) "

Composez enfin le numéro top secret que seules les personnes initiées travaillant au Rectorat connaissent. Vous êtes désormais en ligne avec votre gestionnaire qui essayait de vous éviter depuis plusieurs semaines ! Vous avez infiltré la Matrice, vous avez gagné !!!



"Ne quittez pas..."

1 commentaire:

christelle RUBIO LEMOINE a dit…

J'avais fait comme toi :) j'avais pris plusieurs numéros et celui qui décrochait au hasard avait le droit à toute la scène 2 de l'acte 15 ;)

Enregistrer un commentaire